Psycho et al

 

Association de psychologie intégrative

 

 « L’intégration désigne l’assemblage de divers éléments, qu’ils soient théoriques ou pratiques, dans le but de former un tout original et pragmatique visant plus précisément à former une pratique évaluative et thérapeutique plus efficiente pour le patient. L’objectif est de dépasser la mise en œuvre d’une seule pratique, lorsque cette dernière ne permet pas ou seulement partiellement d’atteindre le but prédéfni (Bachelart et al., 2011 ; puis modifée dans Bachelart, 2017a). L’intégration peut aussi être comprise comme une tentative de voir au-delà des limites de chacune des approches théoriques ce que l’on peut apprendre à partir d’autres perspectives (Stricker, 1994). » (Bachelart, 2017)

Pour nous, la psychologie intégrative est une façon d’intégrer les différents courants existants en psychologie et psychothérapie, afin de s’ajuster au plus près des besoins de la personne rencontrée.  Cela permet donc de remettre la personne au centre du processus d’accompagnement. Ainsi, les techniques employées sont personnalisées et adaptées à la personne, mais aussi au thérapeute. En effet, l’intégrativité renvoie au fait d’intégrer différentes formes de techniques, mais aussi les caractéristiques de la personne rencontrée, celles du psychologue, tout en prenant en compte la question de la rencontre et de l’alliance.

Nous avons conscience que la psychologie intégrative est encore en cours de définition, et souhaitons, par cette association, participer aux échanges à son propos et faire co-exister nos visions de cette pratique.

Quelques mots de notre parrain

Maya Larribité - Secrétaire de l'association Psycho et al

Je suis ému que l’association Psycho et al. ait vu le jour au regard de mes intérêts cliniques et mes écrits passés. Durant une dizaine d’années j’ai voulu comprendre le fonctionnement d’une psychothérapie, partant de la question de l’efficacité j’ai rapidement travaillé sur la notion d’alliance thérapeutique. En m’intéressant à différents courants et modèles, se sont imposées des questions comme :

  • Quel est le moteur de la psychothérapie ?
  • Sont-elles si différentes ?
  • Où commence l’efficacité brute d’un outil et le partage de croyances ?
  • Parlons-nous de vérité ou construisons-nous des réalités ?

L’approche intégrative est un domaine de réflexion en émergence en France, probablement le dernier pays industrialisé qui jette encore parfois un regard dédaigneux sur une pratique officiellement pensé dans le reste du monde et finalement pratiquée à différents degrés par les cliniciens français. Aucun clinicien ne pratique de façon canonique une psychothérapie, il emprunte des outils, il est un humain influencé par ses lectures, ses appartenances et ses expériences de vie, en lien avec d’autres histoires et personnalités.

L’approche intégrative vient interroger ce qui fait lien dans un accompagnement, liens entre les personnes, mais également liens entre les postures, les idées et les émotions. Elle vient interroger ce passage subtil des théories aux pratiques, entre ce que l’on pense, ce qu’il nous arrive et ce qu’il se produit effectivement en consultation.

L’idée n’est pas de réduire la richesse des théories, de compacter tout cela dans un produit inefficace et aseptisé, mais d’interroger au-delà de nos intuitions, de nos appartenances et notre idéologie, ce qui peut se rapprocher et se nourrir. La France souffre de dogmatisme, beaucoup de cliniciens sont « d’obédience » psychanalytique ou cognitive-comportementale (un terme emprunté à la religion), mais notre pays gagnera à créer des espaces de débats et d’échanges. On peut se référer à une théorie tout en acceptant l’existence d’une autre sur notre pallier. Le dogmatisme ne devra pas céder la place à un hyper pragmatisme épuré de quelconque éthique ou d’une réflexion appauvrie face à ce qui « marche » à l’instant T. Les nouvelles générations de cliniciens et de chercheurs, je le souhaite de tout cœur, comprendront qu’un équilibre est à trouver dans l’intérêt des personnes en demande, au-delà des querelles interminables qui ont bien trop interdit à certains d’exprimer leurs idées et leur créativité.

Puisse cette association grandir, former un réseau de passionnés et permettre une belle croissance à chacun de ses membres.

Maximilien Bachelart, parrain de l’association Psycho et Al

L’Histoire de notre association

Créée en 2020, cette association vient répondre à nos questionnements de fin d’étude et d’entrée dans la vie active en tant que jeunes psychologues. Nous voulions créer une association à destination des psychologues, mais aussi des étudiants en master de psychologie afin de promouvoir un espace d’échange et de rencontre dans notre discipline, aussi diversifiée soit elle. 

Lors de notre cursus universitaire, nous avons été sensibilisés à différentes approches, et rencontré de nombreux professionnels se présentant comme utilisant l’approche intégrative. Pourtant, ces moments, aussi riches soient-ils, ont été peu nombreux. On nous a présenté des approches diverses et variées qui, pourtant, ne communiquaient pas entre elles. 

Aujourd’hui, nous avons volonté à rassembler les professionnels psychologues cliniciens en Gironde, et plus largement en Nouvelle Aquitaine, afin de répondre à deux objectifs : créer un réseau de psychologue intéressés par l’approche intégrative, et partager nos expériences et nos conceptions théoriques autour de la psychologie intégrative.

 

Nos objectifs

 

Penser en dehors de la boite

Considérant que selon notre référentiel théorique, nous observons et proposons des actions thérapeutiques différentes, il nous apparaît aujourd’hui essentiel de sortir des conflits entre approches, afin d’ajuster la pratique au plus près des besoins de la personne rencontrée.

Au travers de nos échanges, nous avons volonté de proposer une autre vision de la psychologie et de l’accompagnement psychologique. 

 

Créer des synergies

Dans cette profession, le réseau professionnel est essentiel. C’est pourquoi nous aspirons à pouvoir créer des rencontres et des actions autour de la psychologie intégrative.

Ainsi, nous proposons des temps de rencontres entre  psychologues, mais également des temps d’échanges entre étudiants et professionnels. 

Nous offrons enfin la possibilité à nos membres d’être à l’initiative de projets au sein de l’association, et de les organiser du début à la fin.

 

Améliorer nos accompagnements

Pour cela, nous proposons des rencontres de professionnels, que ce soit au travers des groupes d’intervision ou des réunions cliniques. Ainsi, nous espérons pouvoir enrichir notre pratique clinique.

Nous avons pour objectif de proposer à nos membres des éclairages complémentaires provenant d’approches théoriques différentes des leurs. 

 

Le bureau

 

Hugo Ledoux

Hugo Ledoux

Président de l'association Psycho et al

Psychologue clinicien et psychothérapeute. J’exerce une activité libérale à Mérignac centre pour adultes, adolescents, couples et familles.

Pauline Barret

Pauline Barret

Trésorière de l'association Psycho et al.

Psychologue clinicienne et psychothérapeute EMDR. J’exerce en cabinet libéral dans le centre de Bordeaux.

Maya Larribité

Maya Larribité

Secrétaire de l'association Psycho et al

Psychologue clinicienne et psychothérapeute

 

Les statuts de l’association

 

 

 

Article 1 – Nom

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : Psycho et al.

Article 2 – But objet

Cette association a pour objet la création d’un réseau localisé en Gironde pour les psychologues cliniciens, et étudiants de master de psychologie clinique de l’université de Bordeaux. Elle a pour objectif de promouvoir le partage de connaissances dans le champ de la psychologie clinique et de la psychopathologie, en veillant à respecter et à faire respecter les différentes écoles de pensée. Les membres de l’association acceptent de faire preuve d’ouverture d’esprit, de curiosité et de bienveillance envers les approches de chacun. Cette association se veut proposer des projets et espaces de réflexion autour des diverses pratiques et outils conceptuels du métier de psychologue, afin de permettre une meilleure intégration et complémentarité entre les différentes théories et techniques. Cette association se veut être ouverte aux futurs professionnels en master de psychologie clinique, afin de les aider dans la transition entre l’université et le monde professionnel. Elle n’a pas pour objet de s’affilier à un quelconque paradigme psychopathologique.

Article 3 – Siège social

Le siège social est fixé au : 7 rue rabelais, appartement 3, 33700, Mérignac. Il pourra être transféré par simple décision du conseil d’administration.

Article 4 – Durée

La durée de l’association est illimitée.

Article 5 – Composition

L’association se compose de :

  1. Membres actifs
  2. Adhérents

Seulement des personnes physiques peuvent adhérer à l’association.

Article 6 – Admission

L’association est ouverte à tous psychologues cliniciens et non cliniciens, ainsi qu’aux étudiants en Master de psychologie à l’université de Bordeaux. Les étudiants en Master de psychologie pourront bénéficier d’un parrain : un psychologue membre actif de de l’association.

Article 7 – Membres – Côtisations

Sont membres actifs ceux qui participent activement à la vie de l’association; ils cotisent annuellement la même somme que les adhérents. Ils ont le pouvoir de voter lors des assemblées générales, de parrainé ou d’être parrainé, de proposer des projets. Sont adhérents ceux qui ont pris l’engagement de verser annuellement une somme de 10€ à titre de cotisation. Ils peuvent assister aux différents événements, et bénéficier de réductions pour les événements payants. Le montant des cotisations ne peut être modifié qu’en décision lors des assemblées générales. 

Article 8 – Radiations

La qualité de membre se perd par :

  1. La démission
  2. Le décès
  3. La radiation prononcée par le conseil d’administration pour non-paiement de la cotisation ou pour motif grave, l’intéressé ayant été invité à fournir des explications devant le bureau.

Article 9 – Ressources

Les ressources de l’association comprennent :

  1. le montant des droits d’entrée et des cotisations
  2. les subventions de l’État, des départements et des communes.
  3. Toutes les ressources autorisées par les lois et règlements en vigueur
  4. la vente de places pour la réalisation d’événements par l’association

 

Article 10 – Assemblée générale ordinaire

L’assemblée générale ordinaire comprend tous les membres de l’association à quelque titre qu’ils soient. Elle se réunit chaque année au mois de septembre. Quinze jours au moins avant la date fixée, les membres de l’association sont convoqués par les soins du secrétaire. L’ordre du jour figure sur les convocations. Le président, assisté des membres du conseil, préside l’assemblée et expose la situation morale ou l’activité de l’association. Le trésorier rend compte de sa gestion et soumet les comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) à l’approbation de l’assemblée. L’assemblée générale fixe le montant des cotisations annuelles et du droit d’entrée à verser par les différentes catégories de membres. Ne peuvent être abordés que les points inscrits à l’ordre du jour. Les décisions sont prises au 2/3 des voix des membres présents ou représentés. Il est procédé, après épuisement de l’ordre du jour, au renouvellement des membres sortants du bureau. Toutes les délibérations sont prises à main levée, excepté l’élection des membres du bureau, qui, elle, se fait par bulletins secret. Les décisions des assemblées générales s’imposent à tous les membres, y compris absents ou représentés.

Article 11 – Assemblée générale extraordinaire

Si besoin est, ou sur la demande de la moitié plus un des membres actifs inscrits, le président peut convoquer une assemblée générale extraordinaire, suivant les modalités prévues aux présents statuts et uniquement pour modification des statuts ou la dissolution ou pour des actes portant sur des immeubles. Les modalités de convocation sont les mêmes que pour l’assemblée générale ordinaire. Les délibérations sont prises à la majorité des membres présents.

Article 12 – Conseil d’administration

Le conseil d’administration est composé des membres actifs et des membres du bureau. L’association est dirigée par les membres du bureau. Les membres actifs collaborent à la vie associative par l’élaboration de projets. Les membres du bureau sont élus pour 2 années par l’assemblée générale. Les membres sont rééligibles. Les membres du bureau votent les différentes actions proposées par l’ensemble des membres du conseil d’administration, et organisent entre chaque réunion un plan pour mettre en œuvre ces différents projets, en collaborant avec les membres actifs volontaires. Les membres actifs ont la possibilité de proposer des événements, et d’y participer en tant qu’organisateur. Le conseil d’administration se réunit au moins une fois tous deux mois, sur convocation du président, ou à la demande du quart de ses membres. Les réunions du conseil peuvent être plus fréquentes. Les décisions sont prises par les membres du bureau à la majorité des voix; en cas de partage, la voix du président est prépondérante. Tout membre actif du conseil qui, sans excuse validée par le bureau, n’aura pas assisté à trois réunions consécutives ou qui ne participe à aucune activité de l’association sera considéré comme démissionnaire et devra changer de statut. Dans le cas d’absences physiques, tout membre actif est considéré en activité lorsqu’il donne procuration à un autre membre sous réserve d’avoir prévenu un membre du bureau au moins 24h à l’avance.

Article 13 – Le bureau

Le conseil d’administration élit parmi ses membres actifs, un bureau composé de :

 

1) Un-e- président-e- ;

2) Un-e- trésorier-e-, et, si besoin est, un-e- trésorier-e- adjoint-e-.

3) Un-e secrétaire général-e

Article 14 – Indemnités

Toutes les fonctions, y compris celles des membres du conseil d’administration et du bureau, sont gratuites et bénévoles. Seuls les frais occasionnés par l’accomplissement de leur mandat sont remboursés sur justificatifs. Le rapport financier présenté à l’assemblée générale ordinaire présente, par bénéficiaire, les remboursements de frais de mission, de déplacement ou de représentation.

 

Article 15 – Règlement intérieur

Les membres actifs ont la possibilité de proposer des activités au sein de l’association, sous réserve de la validation du bureau. Chaque membre actif diplômé a la possibilité de parrainer au moins un des étudiants en Master de psychologie de l’association. Ils participent au conseil d’administration.

 

Le parrainage consiste à proposer des rencontres entre les étudiants et les professionnels. Les parrains et les membres parrainés sont amenés à collaborer ensemble autour de projets. Le parrainage se veut s’inscrire dans une réciprocité et complémentarité entre les membres : À chaque inscription en tant que membre actif, il sera proposé aux psychologues diplômés de devenir parrain et d’être inscrit sur une liste. Lorsqu’un étudiant en Master voudra s’inscrire en tant que membre actif, il lui sera proposé d’être parrainé, et il pourra choisir un psychologue parmi la liste pour devenir son parrain. L’étudiant s’engage à participer aux projets cliniques et de recherche de son parrain au sein de l’association. Le parrain s’engage à se montrer disponible envers son étudiant en l’accompagnant, dans la mesure de ses possibilités, dans sa professionnalisation.

Un règlement intérieur peut être établi par le conseil d’administration, qui le fait alors approuver par l’assemblée générale.

 

Article 16 – Dissolution

En cas de dissolution prononcée selon les modalités prévues à l’article 11, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés, et l’actif net, s’il y a lieu, est dévolu à un organisme ayant un but non lucratif conformément aux décisions de l’assemblée générale extraordinaire qui statue sur la dissolution. L’actif net ne peut être dévolu à un membre de l’association, même partiellement, sauf reprise d’un apport.

 

Article 17 – Libéralités

Le rapport et les comptes annuels, tels que définis à l’article 9 (y compris ceux des comités locaux) sont adressés chaque année au Préfet du département.

 

L’association s’engage à présenter ses registres et pièces de comptabilité sur toute réquisition des autorités administratives en ce qui concerne l’emploi des libéralités qu’elle serait autorisée à recevoir, à laisser visiter ses établissements par les représentants de ces autorités compétents et à leur rendre compte du fonctionnement desdits établissements.

 

« Fait à Mérignac le 15 Juin 2020 »