Les mémoires universitaires de nos adhérents

Nous rendons disponibles les différents travaux de recherches desmembres de l’association. Si vous êtes interessés pour partager vos travaux, contactez nous.

Usage problématique des jeux vidéo en ligne, attachement et dépression : un modèle de médiation modérée

L’utilisation importante des jeux vidéo chez l’adulte en émergence vient préoccuper l’opinion publique et la recherche scientifique. Son usage pathologique serait comorbide avec de nombreuses problématiques psychopathologiques, sociales et familiales, en particulier avec la dépression. Afin d’approfondir notre compréhension de ce trouble, nous avons voulu le mettre en lien avec l’attachement qui semble avoir une place dans certains modèles.
Population – 379 adultes (dont 126 hommes), avec un âge moyen de 20.58 ans allant de 18 à 26 ans. Ils ont été évalués par la Problem Video Game Playing Scale, l’échelle de dépression de Beck, une échelle d’attachement et un questionnaire sur l’utilisation des jeux vidéo.
Résultats – A partir d’une analyse en cluster la PVGP, nous avons obtenu 4 profils. Parmi ces quatre profils, un se caractériserait par une élévation du sentiment de perte de contrôle, de l’utilisation des jeux vidéo comme moyen d’évitement émotionnel, et par des conséquences adverses des jeux sur le milieu social, familial et professionnel. Ce profil est associé à un plus haut niveau de dépression F(4,374)=5.603,p<0.001 que les autres groupes, et à un niveau d’attachement moins sécure F (4,372)=3918,p<0,01. Après avoir réalisé une analyse de médiation modérée R2 = 0.22 F(6,370)=17,4798, p<0.001, nous avons trouvé que le lien entre l’usage pathologique des jeux vidéo et la dépression pouvait être en parti expliqué par un lien indirect :plus l’attachement insécure est élevé, plus le niveau de dépression l’est aussi. Ce lien serait modéré par la motivation sociale de jouer à des jeux en ligne (IC = [-0.1141 à -0.004]) Conclusion - Nos résultats suggèrent que chez les personnes ayant un attachement insécure, l’association entre le sentiment de dépression et l’usage problématique des jeux vidéo serait moins forte avec les joueurs ayant une motivation à jouer en ligne pour jouer et échanger avec autrui, qu’avec les joueurs à usage problématique n ‘ayant pas cette motivation sociale

lire plus

Analyse en cluster entre l’appréciation des hallucination et la stigmatisation internalisée dans la schizoprénie

Schizophrenia can be understood as a multidimensional causal disorder which can be explained through a vulnerability-disease model. More precisely, hallucinations in schizophrenia should be understood not only as a symptom of an illness, but also as being linked to emotions and social stigma. We assume firstly that emotions are central in schizophrenia, and secondly that the assessment, the evaluation and the responsiveness of the person toward its hallucination will influence its phenomenology. We hypothesize that the way of hallucinations is lived is linked with the internalization of the stigma of mental illness.
The aim of this study is to shed some light on the processes between the phenomenology of auditory hallucinations and internalized stigma related to having a mental illness. To pursue this goal, the Believes about Voices Questionnaire (BAVQ-R), the Internalized stigma of Mental illness (ISMI) and the Wold Health Organization Quality of Life scale (WHOQOL) are used.
The cluster analysis reveals four profiles. These results might indicate on the one hand that omnipotence of voices is associated with higher malevolence, higher comportment of resistance toward their voices, higher internalized stigma and lower psychology wellbeing, and on the other hand, that benevolence is associated with more comportment of engagement toward their voices, lower omnipotence, higher stigma resistance and a better psychology wellbeing. Furthermore, self-esteem might be central in the process of engagement toward voices and a lower feeling of omnipotence.
However, considering the absence of statistical power and statistical significance, no conclusion should be taken from this study. Nevertheless, the tendency of the results might show some interesting findings. New studies are needed to confirm our findings.

lire plus